Pont de la Fonderie

 

Le pont de la Fonderie entre le canal et le Bassin Saint Pierre relie le quai de la Londe/Avenue de Tourville au quai Caffarelli/Avenue Pierre Berthelot. C'est un pont tournant métallique, constuction vers 1932. Localisation 49°10'58.61"N 0°21'08.36"W

Photo allemande du pont de la Fonderie bombardé en juin-juillet 1944 par les Alliés. De nos jours.

Le pont de la Fonderie entre le canal et le Bassin Saint Pierre, il n'a pas été saboté par les Allemands car il était inutilisable (il ne tournait plus) suite à un bombardement aérien qui l'avait soulevé et déplacé, voir le quai écroulé. Photo prise en aval du pont, avenue Pierre Berthelot vers la Ville  avec les tours de l'église Saint Jean dans le fond, de nos jours en août 2008.

Sur cette vue aérienne de fin 1944, l'impact de bombe est bien visible (encadré blanc).

Le pont de la Fonderie est démonté et remplacé, par les Britanniques des Royal Engineers RE (certainement le 30 août 1944), par un pont Bailey coulissant le Shields bridge où sera installé en mai 1945 le contrôle d'accès au port.

Photo collection André Grand. En bas à droite: le Shields bridge en 1946 ; en arrière-plan le quai Vendeuvre. Le quai n'est pas réparé, un des deux treuils à main pour ouvrir et fermer l'ouvrage avec 8 hommes aux manivelles.

A droite le Shields bridge vu de l'extrémité du quai Caffarelli. A droite les immeubles N°9 et 11 de l'avenue de Tourville. En arrière-plan l'abbaye aux Dames.

Le pont Bailey, trés haut, était posé sur rouleaux sur la chaussée d'où une rampe importante à relever pour ouvrir le pont avec les treuils.

Mai 2015. Dessin de M. André Grand, Ingénieur TPE Subdivision du port de Caen.

Explications fournies par M. André Grand:

Les treuils d’ouverture à main étaient sur chaussée avec deux poulies pour les câbles ancrées largement en arrière sur chaussée

 Le treuil de fermeture  était sous le pont, le câble fixé à l’extrémité de la culasse.

 Le pont était toujours sur 4 rouleaux à balancier supportant toute la charge du pont

Un bloc béton sur la culasse assurait une bascule positive

A droite: rouleau simple pour reçevoir la charge si bascule

Avant ouverture du pont, il fallait d’abord relever la rampe rive droite avec deux petits treuils fixes sur les panneaux, elle complétait la stabilité, deux crics Bailey disponibles en cas d’incidents (déraillement par exemple)

 Une barque à l’amont de l’écluse assurait le passage des piétons pressés

 La semelle inférieure des panneaux s'usait vite

 Le pont était en dos d’âne, d’où accès difficile

Photo Fonds Robinard. La rampe d'accès côté avenue Pierre Berthelot.

Cette technique de remplacement d’un pont tournant par un Bailey coulissant a également été utilisée par le 333rd Engineer Special Service Regiment du colonel Guy S. Langstroth  à Cherbourg entre l’Avant-port et le Bassin du Commerce; voir ici plusieurs photos.

Quelques détails sur la pancarte sur un piquet visible entre le treuil et le pont, après traitement de l'image nous obtenons:

Photo Fond François Robinard.

Pancarte installée par les Britanniques des Royal Engineers RE, lors de l'installation du pont Bailey coulissant, le Shields bridge. Détails:

SHIELDS BRIDGE

30 AUG. 44

en bas à gauche le formation sign d'une unité dont l'unit serial number se termine par 2 sûr, avant certainement un 1 et le premier chiffre ?

la disposition de la barre blanche indique l'appartenance à un échelon de commandement: Great Headquarters, Garrison and Area troops.

Malgré toutes mes recherches l'unité n'a pas été trouvée.

 en bas à droite l'emblème de la 2nd Army

Pour info un panneau décodé.

Photo IGN 27 août 1946. Rive droite du canal en aval des pieux flottants pour la palée des ponts d'Arromanches de la rue de la Gare (sous réserve). En bas deux péniches chargées de sable (pour la construction) venant d’Ouistreham, une grue procède au déchargement, le remorqueur est en attente.

Photo IGN 11 mai 1953. Début des travaux de reconstruction du pont de la Fonderie, la maçonnerie du bajoyer rive droite ayant été fortement ébranlée par la bombe, il fut décidé de couler une dalle générale pour recevoir le pont tournant. A l’aval une passerelle piétons flottante et tournante. Bassin Saint Pierre, quai Vendeuvre, un bateau de bois du Nord pour Savare, on voit l’ombre des deux grues anglaises Stothert & Pitt qui déchargent.

NB le pont  tournant de la Fonderie (toujours en place en mai 2015) comporte deux plaques de fonte visibles sur les poutres avec la mention: Cie de FIVES- LILLE 1952.

Photo IGN 20 avril 1955. Le pont tournant de la Fonderie est en service.

Photo IGN 13 mars 1957. Quai Vendeuvre un bateau de bois en déchargement; quai Caffarelli deux citernes de jus de pomme pour l’Angleterre, la cale à bois (rectangle blanc perpendiculaire au quai) contenant une porte d'écluse pour Ouistreham, hangar à sel; quai de la Londe un hangar avec une poissonnerie, le trafic portuaire reprend !

 

Remerciements à M. André Grand Ingénieur TPE Subdivision du port de Caen.

 

RETOUR SOMMAIRE